Il serait plus juste de parler des archives de Winnicott.

Je viens de les mettre dans « Un peu d’histoire »….

Pour ceux qui ne les connaîtraient pas je vous invite à prendre cinq minutes pour les lires. Elles ne sont que de petits moments d’humeurs dispersées sur près de huit ans. Les dernières se sont perdues dans les méandres du web. Probablement éteinte avec le blog de Winni, qui as été clos faute d’entretien régulier.

Une chose est sûr, malgré toute notre bonne volonté, on ne peux pas à la fois préparer les repas, s’occuper des jeunes et prendre le temps de jouer au chroniqueur… Quelqu’un qui écrit sur l’enfance, alors que je lui avait demandé, admiratif, comment il pouvait gérer  l’écriture de livres en plus de son travail, m’a dit assez sèchement que l’écriture était une ascèse. Il y avait une pointe de mépris dans sa réponse. Cette personne a simplement oublié de me dire qu’elle ne s’occupait pour ainsi dire pas du quotidien de son lieu d’accueil. Ça change bien des choses!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *